Publication des annonces légales dans le département de la Corse du Sud (20A)

Publiez votre annonce légale en Corse du Sud avec le journal La Loi

L’annonce légale doit être publiée dans un journal habilité dans le département de la Corse du Sud si c’est dans ce département qu’est situé le siège social de la société, l’adresse d’exploitation du fonds de commerce, le domicile de la personne (changement de régime matrimonial) ou le lieu d’exercice professionnel (déclaration d’insaisissabilité).

Avec www.laloi.com, le journal La Loi a développé un outil performant et adapté à vos besoins en matière d’annonces légales pour toute la France. Nos modèles d’annonces comportent les mentions obligatoires vous assurant prix réduit et conformité. Vous avez le choix de la formule : relecture ou attestation automatique 7/7 et 24/24, rédaction avec des modèles ou en texte libre.

En 2015, le prix de la ligne des annonces publiées en Corse du Sud est de 4.10 euros HT. (arrêté conjoint du ministre de l’économie et des finances et du ministre de la culture et de la communication)

Journaux habilités pour le département de la Corse du Sud :

Pour l’année 2015, les journaux habilités par arrêté préfectoral à publier les annonces légales pour l’ensemble du département sont les suivants :

les hebdomadaires Le Journal de la Corse, L’Informateur-Corse Nouvelle, Corse Matin Dimanche, Arritti et Le Petit Bastiais ainsi que le quotidien Le Corse Matin.

Formalités dans le département de la Corse du Sud

Après réception de l’attestation de parution, vous pouvez effectuer la déclaration d’immatriculation, de modification ou de radiation au Registre du Commerce et des Sociétés :

Greffe du Tribunal de Commerce d’Ajaccio

Palais du Finosello
Avenue Maréchal Lyautey
BP 62500
20186 AJACCIO CEDEX 2.

Le dossier peut également être déposé au Centre de Formalités des Entreprises (CFE) :

Chambre de Commerce et d’Industrie d’Ajaccio et de la Corse du Sudchy

Quai l’Herminier
BP 253
20180 AJACCIO.

Chambre de Métiers et de l’Artisanat de Corse du Sud

La Sposata Quartier Bacciochi
20090 AJACCIO.

La Corse du Sud - repères

La Corse du Sud est un département de la Région Corse.

La préfecture est Ajaccio.

Les 2 arrondissements du département de la Corse du Sud sont : Ajaccio, Sartène.

La population de la Corse du Sud s’élève à 145 246 habitants (97e rang des départements).

Sa densité est de 36 hab./km² (France métropolitaine : 117 hab./km²).

Le département compte une seule ville de plus de 30 000 habitants : Ajaccio, 66 809 habitants (2011).

Les principales villes (+ de 5 000 habitants au 01/01/2011) sont : Ajaccio et Porto-Vecchio.

Le PIB brut par habitant est de 23 783 euros en 2011 (moyenne France : 27 397 euros/hab. ; 35e rang des départements).

La Corse du Sud – environnement économique

Agriculture. L'agriculture corse présente deux visages distincts, l'un axé sur la montagne, l'autre sur la plaine côtière. Dans la plaine, sur la côte orientale essentiellement, est installée une agriculture moderne, mécanisée et intensive tournée vers les productions végétales, viticoles et fruitières.
Sur les coteaux et dans les montagnes de l'intérieur se rencontre une agriculture d'aspect traditionnel fondée sur l'élevage extensif et la culture du châtaignier et de l'olivier.

La superficie agricole utilisée couvre environ 36% du territoire régional alors que la moyenne nationale est de 55%. La Haute-Corse cumule à elle seule 71% de cette surface. Ceci s'explique par la situation géographique de ce département qui possède une superficie en plaine plus étendue qu'en Corse du Sud.

Aujourd'hui, c’est la plaine orientale qui fournit la plus grosse part de la production viticole et fruitière de l’île.

La vigne est la première production agricole (50%) avec près de 8 500 ha.

Les vergers traditionnels sont en régression, mais le verger d’agrumes s’étend sur 2 300 ha, il est essentiellement constitué de clémentiniers.

Les cultures fourragères occupent plus de 5 700 ha, celle des céréales, 2 000 ha.

Les éleveurs sont moins nombreux mais l’importance des troupeaux a pratiquement doublé, la qualité du cheptel est un véritable atout. L’élevage bovin est le plus fréquent, le veau corse est présent dans toutes les boucheries de l’île et se distingue nettement des autres viandes. Sur 92 000 ovins, on compte plus de 20 000 brebis laitières, leur lait servant à la fabrication de nombreux fromages. Les porcs, élevés en liberté, assurent une chair excellente utilisée pour la fameuse charcuterie.

Industrie. L'île compte parmi les régions les moins industrialisées de France. Soumise aux contraintes de l'insularité, la région n'a jamais affiché de véritable vocation industrielle et n'a pas été en mesure de développer un secteur manufacturier important.

Une filière aéronautique importée du continent, un peu de chaudronnerie industrielle et d'agroalimentaire et de petites industries du bois, du tabac et du liège résument le secteur secondaire de l'île.

Les départements limitrophes sont :

11 Annonces publiées dans le département 20A avec laloi.com :

Publier une annonce dans le 20A