Publication des annonces légales dans le département d’Indre-et-Loire (37)

Publiez votre annonce légale dans l’Indre-et-Loire avec le journal La Loi

L’annonce légale doit être publiée dans un journal habilité dans le département d’Indre-et-Loire si c’est dans ce département qu’est situé le siège social de la société, l’adresse d’exploitation du fonds de commerce, le domicile de la personne (changement de régime matrimonial) ou le lieu d’exercice professionnel (déclaration d’insaisissabilité).

Avec www.laloi.com, le journal La Loi a développé un outil performant et adapté à vos besoins en matière d’annonces légales pour toute la France. Nos modèles d’annonces comportent les mentions obligatoires vous assurant prix réduit et conformité. Vous avez le choix de la formule : relecture ou attestation automatique 7/7 et 24/24, rédaction avec des modèles ou en texte libre.

En 2015, le prix de la ligne des annonces publiées dans l’Indre-et-Loire est de 4.15 euros HT. (arrêté conjoint du ministre de l’économie et des finances et du ministre de la culture et de la communication)

Journaux habilités pour le département d’Indre-et-Loire :

Pour l’année 2015, les journaux habilités par arrêté préfectoral à publier les annonces légales pour l’ensemble du département sont les suivants :

les hebdomadaires L’Action Agricole de Touraine, La Renaissance Lochoise, Terre de Touraine, La voix du Peuple et La Nouvelle République Dimanche ainsi que le quotidien La Nouvelle République du Centre-Ouest.

Formalités dans le département d’Indre-et-Loire

Après réception de l’attestation de parution, vous pouvez effectuer la déclaration d’immatriculation, de modification ou de radiation au Registre du Commerce et des Sociétés :

Greffe du Tribunal de Commerce de Tours

12 rue Berthelot
BP 4104
37041 TOURS CEDEX 1.

Le dossier peut également être déposé au Centre de Formalités des Entreprises (CFE) :

Chambre de Commerce et d’Industrie de Touraine

4 bis rue Jules Fabre
BP 41028
37010 TOURS CEDEX 1.

Chambre de Métiers et de l’Artisanat d’Indre-et-Loire

36-42 route de saint-Avertin
CS 50412
37204 TOURS CEDEX 3.

L’Indre-et-Loire - repères

L’Indre-et-Loire est un département de la Région Centre.

La préfecture est Tours.

Les 3 arrondissements du département d’Indre-et-Loire sont : Chinon, Loches, Tours.

La population de l’Indre-et-Loire s’élève à 6593 683habitants (42e rang des départements).

Sa densité est de 96 hab./km² (France métropolitaine : 117 hab./km²).

Le département compte deux villes de plus de 30 000 habitants : Tours, 134 633 habitants (2011), Joué-lès-Tours, 36 554 habitants (2011).

Les principales villes (+ de 5 000 habitants au 01/01/2011) sont : Amboise, Ballan-Miré, Bléré, Chambray-lès-Tours, Château-Renault, Chinon, Fondettes, Joué-lès-Tours, Loches, Luynes, Montlouis-sur-Loire, Monts, La Riche, Saint-Avertin, Saint-Cyr-sur-Loire, Saint-Pierre-des-Corps, Tours et Veigné.

Le PIB brut par habitant est de 24 531 euros en 2011 (moyenne France : 27 397 euros/hab. ; 29e rang des départements).

L’Indre-et-Loire – environnement économique

Agriculture. Une agriculture diversifiée : un peu d'élevage au nord et au sud, de la polyculture céréalière sur une large partie du territoire (plateaux), et des cultures spécialisées dans les vallées, légumes, fleurs et fruits, vignes AOP (Appellation d'Origine Protégée). Le Val de Loire, de Nantes à Blois, constitue la troisième grande région viticole française.

Au cœur du Val de Loire inscrit au Patrimoine Mondial de l’Unesco, le vignoble d’Indre-et-Loire s’étend sur plus de 10 000 ha, sur les Coteaux de la Loire, du Cher et de la Vienne. Les 9 appellations d’origine contrôlée sont vendues dans le monde entier. 75 millions de bouteilles, dont un peu plus de 8 à l’export, se retrouvent chaque année sur les tables des amateurs de vin et contribuent à la notoriété de la Touraine.
Premier employeur agricole du département, la viticulture génère environ 5 500 emplois directs et indirects, sans compter les activités annexes (cavistes, restaurants, grande distribution, etc., en France et dans le monde).

Métallurgie. Le travail des métaux et la métallurgie constituent, ensemble, la première activité industrielle de l'Indre et Loire.

C’est un secteur où se côtoient des PME et des filiales de groupes internationaux, avec des activités très diverses. De nombreuses entreprises relèvent en effet autant de la mécanique de précision et des équipements industriels que de la métallurgie.

Le travail des métaux se situe dans une des filières d’excellence de l’économie tourangelle, la filière « matériaux » aux multiples applications, dont environnementales et énergétiques. Cette filière trouve un fort appui technologique auprès des équipes de recherche du CEA et de l’Université.

Caoutchouc et matières plastiques. L’industrie du caoutchouc et des matières plastiques est la 2e activité industrielle du département, après la métallurgie. L’industrie du caoutchouc s’est développée dans les années 1960, avec l’arrivée de groupes nationaux en forte croissance (Michelin et Hutchinson). Parallèlement, le secteur du plastique s’est renforcé avec le développement d’entreprises locales (Plastivaloire) et l’implantation de groupes multinationaux (Tupperware).

Caoutchouc et plastiques s’intègrent dans la filière « matériaux » et bénéficient d’un environnement R&D très favorable avec notamment le pôle de compétitivité Elastopole, les Centres d’Etude et de Recherche CERMEL, consacré aux élastomères, et CERTESENS sur les technologies du sensoriel et sa matériauthèque.

Fabrication d'équipements électriques et électroniques. La fabrication d'équipements électriques et électroniques est un secteur clé de l’industrie locale à la croisée de plusieurs filières d’excellence dans le domaine des énergies renouvelables, de la santé et des équipements industriels.

Les activités électroniques locales sont marquées par la présence de ST MICROELECTRONICS qui occupe plus de la moitié des salariés du secteur.
L’entreprise a été à l’initiative du pôle de compétitivité S2E2 « Sciences et systèmes de l’énergie électrique ». Des entreprises de taille moyenne se sont déployées sur des créneaux spécifiques et sont présentes aujourd'hui sur les marchés internationaux : dans la radioprotection et la mesure (CANBERRA), l’imagerie médicale (VERMON), la connectique (RADIALL), les thermostats (VERNET), la transmission et les réseaux multimédias (JAYBEAM WIRELESS), la conversion d’énergie (AEG POWER SYSTEMS).

Fabrication de machines et équipements. Inspirée à l’origine par les productions agricoles spécialisées du Val de Loire, l’industrie tourangelle a développé, un savoir-faire en équipements et machines sur des créneaux très spécifiques (calibrage, conditionnement, pesage, presse,...). En intégrant la robotique, elle en a développé de nouveaux : équipement et sous-traitance automobile, aéronautique, nucléaire ; équipements de manutention, robinetteries, appareils de contrôle pour l’industrie, la chaîne du froid...
Aux côtés du leader mondial des roulements à billes, SKF, installé en Touraine depuis 60 ans, un tissu de PMI structure le secteur : TLD EUROPE, BSI, FARMAN SYSTEMS, SERVI-DORYL,...

Tourisme. La fréquentation des sites de visite de Touraine (monuments, musées et autres sites ouverts au public) s'élève en 2013 à près de 3,3 millions d'entrées.
39 châteaux et 62 musées, 75 sites religieux, manoirs, moulins, pagodes et 106 "Caves touristiques"* ouvrent leurs portes aux visiteurs.
Le château de Chenonceau, monument historique le plus visité du Val de Loire, accueille en moyenne 850 000 visiteurs par an.

Les départements limitrophes sont :

56 Annonces publiées dans le département 37 avec laloi.com :

Publier une annonce dans le 37