Publication des annonces légales dans le département des Côtes-d’Armor (22)

Publiez votre annonce légale dans les Côtes-d’Armor avec le journal La Loi

L’annonce légale doit être publiée dans un journal habilité dans le département des Côtes-d’Armor si c’est dans ce département qu’est situé le siège social de la société, l’adresse d’exploitation du fonds de commerce, le domicile de la personne (changement de régime matrimonial) ou le lieu d’exercice professionnel (déclaration d’insaisissabilité).

Avec www.laloi.com, le journal La Loi a développé un outil performant et adapté à vos besoins en matière d’annonces légales pour toute la France. Nos modèles d’annonces comportent les mentions obligatoires vous assurant prix réduit et conformité. Vous avez le choix de la formule : relecture ou attestation automatique 7/7 et 24/24, rédaction avec des modèles ou en texte libre.

En 2015, le prix de la ligne des annonces publiées dans les Côtes-d’Armor est de 4.10 euros HT. (arrêté conjoint du ministre de l’économie et des finances et du ministre de la culture et de la communication)

Journaux habilités pour le département des Côtes-d’Armor :

Pour l’année 2015, les journaux habilités par arrêté préfectoral à publier les annonces légales pour l’ensemble du département sont les suivants :

les hebdomadaires Le Paysan Breton, Le Courrier Indépendant, Terra, Le Petit Bleu des Côtes-d’Armor, La Presse d’Armor, L’Echo de l’Armor et de l’Argoat, Hebdomadaire d’Armor, Le penthièvre et Le Trégor ainsi que les quotidiens Ouest France et Le Télégramme.

Est habilité pour l’arrondissement de Guingamp : Le Poher Hebdo.

Formalités dans le département des Côtes-d’Armor

Après réception de l’attestation de parution, vous pouvez effectuer la déclaration d’immatriculation, de modification ou de radiation au Registre du Commerce et des Sociétés :

Greffe du Tribunal de Commerce de Saint-Brieuc

17 rue Parmentier
BP 2116
22021 SAINT-BRIEUC CEDEX 1.

Le dossier peut également être déposé au Centre de Formalités des Entreprises (CFE) :

Chambre de Commerce et d’Industrie des Côtes-d’Armor

16 rue de Guernesey
CS 10514
22005 SAINT-BRIEUC CEDEX 1.

Chambre de Métiers et de l’Artisanat des Côtes-d’Armor

Campus de l'artisanat et des métiers
BP 51
22440 PLOUFRAGAN.

Les Côtes-D’armor - repères

Le département des Côtes-d’Armor est un département Bretagne.

La préfecture est Saint-Brieuc.

Les 4 arrondissements du département des Côtes-d’Armor sont : Dinan, Guingamp, Lannion, Saint-Brieuc.

La population des Côtes-D’armor s’élève à 594 375 habitants (41e rang des départements).

Sa densité est de 86 hab./km² (France métropolitaine : 117 hab./km²).

Le département compte une seule ville de plus de 30 000 habitants : Saint-Brieuc, 46 173 habitants (2011).

Les principales villes (+ de 5 000 habitants au 01/01/2011) sont : Dinan, Guingamp, Lamballe, Langueux, Lannion, Loudéac, Paimpol, Perros-Guirec, Plédran, Plérin, Ploufragan, Ploumagoar, Pordic, Saint-Brieuc et Trégueux.

Le PIB brut par habitant est de 21 179 euros en 2011 (moyenne France : 27 397 euros/hab. ; 29e rang des départements).

Les Côtes-d’Armor – environnement économique

Agriculture. Le département compte plus de 650 producteurs de volailles de chair. La moitié des exploitations est spécialisée dans la production de poulets standards.
Premier département français pour la production d’œufs (œufs de consommation, œufs à couver ou poulettes), les Côtes d’Armor comptent environ 350 exploitations produisant des œufs de consommation (60% du total régional).
L’élevage porcin constitue la première activité agricole du département. La production de viande de boucherie représente près de 35% de la production nationale.
La culture de légumes frais et de pommes de terre concerne environ 16.000 hectares, soit près de 4% de la SAU. La production se concentre sur le littoral ouest et place le département aux premiers rangs régionaux pour la production de pommes de terre primeurs, d’haricots à écosser, d’artichauts, de choux-fleurs et de tomates sous serre. L’ensemble légumes frais - pommes de terre représente 20% de la valeur de la production végétale costarmoricaine.

Agroalimentaire. Avec 14 486 salariés fin 2011 et plus de 800 établissements, l'agroalimentaire est le premier secteur industriel des Côtes d'Armor. Le niveau de l’emploi reste relativement stable, contrairement aux départements du Finistère et du Morbihan dont les effectifs sont en repli depuis plusieurs années.
Les industries de la viande et de la nutrition animale sont les principales activités agroalimentaires du département.
Impulsé dans les années 70 par l'importance de la production agricole, l'agroalimentaire aujourd'hui innove et met sur le marché des produits de plus en plus élaborés.

Equipementier. Parallèlement au développement de l'agroalimentaire, un important réseau d'équipementiers et sous-traitants des IAA s'est développé en Côtes d'Armor.
Une centaine d'entreprises, principalement implantées sur les agglomérations de Saint-Brieuc et Loudéac, emploie aujourd'hui plus de 1.600 salariés. Les équipementiers, les entreprises de chaudronnerie et tuyauterie, d'électricité industrielle-automatismes et de mécanique sont prédominants parmi la trentaine de compétences rassemblées dans ce secteur.

Métallurgie. La branche métallurgie concerne en Côtes d'Armor 393 établissements et 6.850 salariés. Les secteurs d'activités sont variés : métallurgie, fabrication de produits métalliques, fabrication, réparation et installation d'équipements électriques, réparation et installation de machines et équipements, fabrication de produits informatiques, électroniques et optiques, construction automobile, navale ou aéronautique.
Malgré une baisse de l'emploi, le nombre d'établissement se maintient. La métallurgie reste, en termes d'effectif salarié, le second secteur industriel après l'industrie agroalimentaire.

Ports de commerce. Les ports des Côtes d’Armor sont caractérisés par leur polyvalence : commerce, pêche, plaisance. Quatre seulement pratiquent le transport de marchandises : Le Légué (Saint-Brieuc, Plérin), Tréguier, Lézardrieux et Pontrieux. (…)
Le trafic maritime est essentiellement intra-européen (Nord de l’Europe) et assuré par des caboteurs de 1.500 à 4.000 tonnes. Comme dans les principaux ports bretons, les débarquements de marchandises l’emportent très largement sur les expéditions (…)
Le Légué à Saint-Brieuc est le principal port de commerce des Côtes d’Armor (364.000 T en 2011, 68% du trafic départemental). Son activité est majoritairement orientée dans le transport de produits agroalimentaires (...). D’importants investissements sont programmés pour augmenter sa capacité de rotation des navires. (…)

Pêche. Avec plus de 1 000 emplois directs, cette activité est majeure dans l'économie littorale des Côtes d'Armor.
Les apports complémentaires des flottilles hauturières et côtières offrent une diversification des produits débarqués et placent les ports d'Erquy et de Saint Quay Portrieux au 5e et 10e rang des 36 criées françaises en 2013.
Avec ses 150 000 ha, la baie de Saint-Brieuc est la zone d'exploitation de la coquille Saint-Jacques la plus productive de France : densité des animaux sur les gisements, outil de pêche adapté, les rendements horaires approchent de la tonne.

Les départements limitrophes sont :

26 Annonces publiées dans le département 22 avec laloi.com :

Publier une annonce dans le 22